Ami Je

Va te faire,
Espèce de,
Cutané réthorique,
Tu parles tu dis rien,
Tu me fais trop,

Avec ta frange brune,
teinte en noire,
Tes pulls à rayures,
Et ton regard mièvre,

Ton regard mièvre,

Tu vois la réalité,
On dit que ça n'existe pas,
Mais celle en moi,
C'est celle-ci,

C'est celle-ci,

Et puis ta frange,
Dans un tiroir,
Je la range,
Je la range,

Je ne t'aime plus,
Tu me fais trop.

Dream Sivi

Carry on,
What to carry on,

And dream,
You dream,

Compassion forgave,
You dream,

See it coming,
I can't trust your words tonight,

You dream,
A dream.

Never Betray

I know,
No one is here to fear,
But to hear,
The whispers of darkness in dreams,

And you owe,
The shivers and your saddest tears,
It,
To heal,

Into it,
No fear and cry,
And to die,
Off to die,

And we shine,
With fear and crimes,
But never betray our silence,
In silence,

You know,
The darkness and your saddest tears,
The unreal,
Of darkness in age and let leave,

Now you go,
The whispers were gone and let grow,
Into it,
Into real,

Into here,
No fear and cry,
And to die,
Off to die,

Where we shine,
Never betray our silence
Is silence,

We're silence,
In silence,
Never betray our silence,

In silence,
This silence grows,

And you hide all,
Your darkest grace,
Of your darkest grace,

And you hide all,
Your darkest grace,
Of your darkest grace,

Never betray our silence,
Is silence,
Is silence,
Is silence,

With your darkest grace.

Controverse

Get your hands off of,
Me, I am dying,
You are a pressure point,

And laughs so what,
Hide moans,
And talk to me,
In silence,

The things they want,
Like il évita,
You killed it,
With your romance,

No,
You don't,
Rule any,
Controversy,

No,
You don't,
Fool anyone,
With any controversy,

But I am feeling good,
But I am feeling good,

Get your hands off of,
Me, I am dying,
You are a pressure point,

No,
You don't,
Rule any,
Controversy,

No,
You don't,
Fool anyone,
With any controversy,

But I am feeling good,
But I am feeling good,

Get your hands off of,
Me, I am dying,
You are a pressure point,

No,
You don't,
Rule any,
Controversy,

No,
You won't,
Fool anyone,
With any controversy.

Slavery and Fail

Toi et moi,
Enfermés dans une cave,
Souviens toi,
A la nuit qui tombe,

Qu'il n'y a plus rien a faire,
C'est fini,
Parle moi,
De nos années sombres,

Supplie toi,
D’arrêter ce carnage,
Moi je ne peux pas,
Ce n'est pas de mon âge,

Tu vas enfin,
Te taire,
C'est fini,
Je me libère.

Gorky

Il lui a pris une de ces peur,
quand il a compris que,
elle lui cachait,
le temps pour la vérité,

Il a eu peur,
et il a découvert,
que elle lui,
cachait tout.

Tout.

Minuit

Je regardais par la fenêtre, un mur blanc sans tapisserie. Et il n'y avait absolument rien d'autre à voir que ce qui était bien là, c’est-à-dire, pour la première fois, rien, et je savais déjà que cet apparition ne serait pas la dernière, je comprenais alors ce qui avait bien changé cette nuit là.
D'abord je n'ai pas voulu me l'expliquer mais j'ai compris assez rapidement, car cela venait à moi, qu'il s'agissait d'une libération. Et que cette libération me rendrait d'autant plus prisonnier de ce dont je voulais bien me souvenir du passé, parfois, au détour d'un regard, d'une attitude ou d'une parole.
Il a fallu bientôt apprendre à vivre avec cette chose, ou plutôt, à vivre sans le reste.
comme un spectateur de la soustraction, la soustraction de ce qui paraissait être là sous mes yeux à cette chose.

Comme une réverbération, voire comme un écho je ne sais pas vraiment, et par exemple, sur un chemin, avec des herbes grises sur un côté, et une route à droite de ce même côté, dans le silence, se voir de derrière. Cette vision me hante, plutôt le temps a la chercher auparavant me hante. Coller sa joue, et son oreille, à la fine paroi, pour entendre ce qui, on est déjà sur, se voile derrière. Sur un papier aussi blanc que ce mur, je dessine la forme ou plutôt l'impression laissée par son mouvement. Y trouver des similarités, avec ceux faits précédemment. La singularité de ce moment et aussi la singularité.
Le raconter à un faux ami au téléphone, pour prétendre partager la chose.
Pour écumer toutes les solutions rendus disponibles par le problème lui-même.

Agathe

Ma petite Agathe,
Oh mon amour,

Raconte moi des histoires,
Ça me détends,
N ‘importe quoi,
Je me détends,

Raconte moi juste une histoire,
C‘est un peu lent,
Et donne moi ce que je pourrais voir,
Ça me détends,

Agathe, ma petite fille,
Agathe, ma petite fille,

Rencontrée au comptoir,
Assez souvent,
Me comptant des histoires
je me détends,

Raconte moi juste une histoire,
C‘est un peu lent,
Et donne moi ce que je pourrais voir,
Ça me détends,

Agathe, quand tu te déshabilles,
Agathe, quand tu te déshabilles,

I got you for a while,
And you you even say,
Just goodbye just for a while,
That‘s what I want,

So I got you and you smile,
And you you even say,
just goodbye just for a while,
That ‘s what I want,

Agathe,
Mon amour Agathe,
Agathe faisons l ‘amour Agathe,
Tous les jours, je te détoure,

Agathe, quand tu te déshabilles,
Agathe, quand tu te déshabilles,

Un amis anglais disait,
Ne pleure pas,
Ne pleure pas,
Ca ne marche pas.

Ne pleure pas,
Ca ne marche pas.
Ne pleure pas,
Je ne marche pas,

We don ‘t cry, we don ‘t cry
We check for a while.

Est-ce que ça va ?

Est ce que ça va ?
Ta bouche sur ma bouche je veux la bise,
C ‘est sûr ça va,
Mon corps sur ton corps c’est un peu comme une bise,
C ‘est sûr ça va,
Ma main dans tes cheveux qui frisent,
Je compte sur toi,
Qu ‘est ce que tu veux que je te dise que,

Si assis juste à coté de moi,
Tu me regardes et bien tu ne me parles pas,
Juste assis à coté de moi,

Est-ce que ça va ?
Ta bouche sur ma bouche je veux la bise,
Est-ce que ça va ?
Ton corps sur mon corps c ‘est un peu comme,
Je compte sur toi,
Et qu ‘est ce que tu veux que je te dise,
Si je compte sur toi,
Je ne suis pas ce fils de pute qui,

S ‘assoit juste à coté de toi,
Et puis te regarde et puis qui ne te parle pas,
Juste assis juste à coté de toi,
Et parle plutôt pas,

Est-ce que ça va ?
Ta bouche sur ma bouche je veux la bise,
Est-ce que ça va ?
Ma main dans tes cheveux qui frisent,

Mon corps sur ton corps,
Et encore,
Mon corps sur ton corps,
Et d'autres encore,
Mon corps et encore,

Est ce que ça va ?
Ta bouche sur ma bouche je veux la bise,
Est ce que ça va ?
Ma bouche sur ta bouche c'est une bise,
C'est sur ça va ?
Ma main le long de tes reins,
Je compte sur toi sur moi,
Je ne suis pas ce fils de pute qui,

S ‘assoit juste à coté de toi,
Et puis te regarde et puis qui ne te parle pas,
Juste assis juste à coté de toi,

Est ce que ça va ?

Ich habe eine kir(s)che auf dem kopf

Ich habe eine kirsche auf dem kopf,
Ich habe eine kirsche auf dem kopf,
Du siehst die kirsche auf mein kopf,
Du siehst die kirsche auf mein kopf,
Tire,
Tire,

Du siehst die kirsche auf mein kopf,
Du siehst die kirsche auf mein kopf,
Tire,
Tire,

Ich bin ein klein junger,

Ich habe eine kirsche auf mein kopf,
Ich mocht eine kirsche auf mein kopf,
Ich will eine kirsche auf mein kopf,
Ich will eine kirsche auf mein kopf,
Tire,
Tire

Tire,
Tire

Ich bin ein klein junger,

J'ai tué ma mère,
Ich habe ein kirsche auf mein kopf,
Ich bin ein klein junger.

I bet you stalk me

It s already done,

We will go out of the place,
We will go out of the place,
We will go out of the place,
We will go out of the place,

I bet you stalk me,
I bet you stalk,

You're beautiful,
A king of queen,

You hurt me,
I bet you stalk me,
I bet you stalk,

You're beautiful,
A king of queen,
I bet you stalk me.

Je suis content

Je suis content,
Un peu déçu que voulez-vous,
C ‘est un peu décevant,
Ces soirs et vous,

Je reste content,
Encore heureux que voulez-vous,
C ‘est un peu décevant,
Ces soirs et vous,

Avoir le temps,
Avoir le temps,
Et vous,

Avoir envie,
Avoir envie,
De vous,

Je suis content,
Un peu déçu vous verriez-vous,
C ‘est un peu décevant,
Ces soirs et vous,

Je suis violent,
Vous verriez-vous,
Un couteau brillant,
Posé sur votre cou,

Avoir le temps,
Avoir le temps,
Et vous,

Avoir envie,
Avoir envie,
De vous,

Avoir le temps,
L‘envie,
Vouloir aimer,

Je suis content,
Et vous.

J‘ai découpé dans un journal

J‘ai découpé dans un journal,
Quelques images à ton image,

J‘ai détouré dans les nuages,
Les quelques traits de ton visage,

Puis après j‘ai compris,
J‘ai bien compris qu ‘entre nous,
Tout était fini,

Se quittant sur la plage,
En regardant les nuages,
Couché sur le rivage,

J‘ai découpé dans un journal,
Quelques images à ton image,

J‘ai pu compter dans les étoiles,
Ces quelques traits agglomérés de ton visage,

Puis après j ‘ai compris,
J‘ai bien compris qu‘en fait entre nous,
Tout était fini,

Brandissant des journaux,
Mon dieu comment le ciel est haut,
Se quittant sur la plage,
Continuant,

Tu sais bien que je t‘aime,
Tu sais bien quand même,

Tu sais bien que je t‘aime,
Tu sais bien que je t‘aime,
Tu sais bien quand même,

Tu sais bien que je t‘aime,
Tu sais bien que je t‘aime,
Tu sais bien quand même,

Brandissant des journaux,
Mon dieu ce que le ciel est haut,
Regardant les nuages,
Je ne vois rien d‘autre que ton visage,

J‘ai découpé dans un journal,
Quelques images à ton image,

Brandissant des journaux,
Mon dieu comment le ciel est haut,
Regardant les nuages,
Je ne vois rien d‘autre que ton visage.

Je ne me souviens plus

Je ne me souviens plus,
Julie était si belle,
La mer était si belle,
Et moi aussi,

Je ne te soutiens plus,
Quand je me souviens d ‘elle,
Quand tu étais si belle,
Mais elle aussi,

Dans mes rêves,
Je t‘ai souvent préféré,
T ‘es la plus belle,
Approche, je vais te regarder,
Ma chambre,
C ‘est un champ de bataille,
Sur les murs,
Des impacts de balles,

Tu m ‘as souvent plu,
Tu étais si belle,
La mer étais si belle,
Et moi aussi,

Je ne te retiens plus,
Quand je me souviens d ‘elle,
Quand elle était si belle,
Et moi aussi,

Dans mes rêves,
Je t ‘ai souvent préféré,
T ‘es la plus belle,
Approche, je vais te dégoûter,
Ma chambre,
C ‘est un champ de bataille,
Sur les murs,
Des impacts de balles,

Tu sais bien que je t ‘aime,
Tu le sais quand même,
Tu sais bien que je t ‘aime,
Tu sais encore quand même,
Tu sais bien que je t ‘aime,
Tu sais bien que je t ‘aime,

Je ne me souviens plus,
Julie était si belle,
La mer était si belle,
Et moi aussi,

Je ne te soutiens plus,
Quand je me souviens d ‘elle,
Quand tu étais si belle,
Mais elle aussi,

Dans mes rêves,
Je t ‘ai souvent préféré,
T ‘es la plus belle,
Approche, je vais te regarder,
Ma chambre,
C ‘est un champ de bataille,
Sur les murs,
Des impacts de balles.

Low passion

I have never been so scared,
When living on this lake,
I'm living without you,

I swear, that things must be the best,
When lying on your chest,
I'm loving all of you,

My low passions and blue
Skies 've never been the same than yours,

But I am scared, that things will be the same,
With fear and without end,
Feeling without you,

But when, feelings fall appart,
I 'll do it on my side,
With all fools,

Poor cold passions and true
Lies will never play the game like yours,

And, if all was so fake,
I never played a game,
Never played a game,
With you,

I swear, feelings should stay the same,

And, if life is a hoax,
I have never been told,
I will never be old,
Whithout yours,

I swear, feelings should stay the same,

And, if life is a hoax,
Our hands ever hold,
I will never be old,
Whithout yours

C‘est super pour moi

C‘est super pour moi,
C‘est super toi,
T‘es super belle,
Sous un super ciel,
Je suis super beau,
C‘est une super nuit,
T‘es super belle,
En super huit,

Et puis tous mes héros,
T‘es super fort,
T‘es super beau,
Mais t‘es super,

Super toi,
Si c‘est pas moi,
Si c‘est pas elle,
T‘es super belle,
Sous un super ciel,
Il fait super beau,
Super elle,
Super chaud,

Super héros,
T‘es super fort,
Et puis t‘es super beau,
Mais t‘es super mort,

Super toi,
Super moi,
Souviens toi,
Souviens moi,
Mes héros,
Sous un super ciel,
T‘es super beau,
Je suis super belle,

Et puis tous mes héros,
C‘est super fort,
Super beau,
Super mort, mort, mort.

Juste toi et moi

Moi je veux bien partir,
Pour voir si tu peux,
Me courir un peu derrière,
Et voir si c ‘est peu,
Ça n‘a aucune importance,
de savoir ce que tu penses,
Ça n ‘a aucune importance,
de savoir ce que tu penses,

Moi je veux bien décoller,
Oh tu sais comme quand tu dis,
Oh henry, oh henry, henry sois plus léger,
C ‘est moi qui danse,
C ‘est moi qui danse,
C ‘est moi qui danse,
Je te demande qui commence,

Juste toi moi,
Juste toi moi,
Toi, elle et moi,
Juste toi et moi,
Juste toi et moi,
Comme pour la première fois,

Juste toi et moi,
Juste toi et moi,
Mais quand même elle et moi,

Moi je veux bien partir,
Pour voir si tu peux,
Me tenir un peu derrière,
Et voir s‘il pleut,
Ça n ‘a aucune importance,
De savoir ce que tu penses,
Ça n‘a aucune importance,
De savoir ce que tu penses,

Juste pour elle et moi,
Aussi jolie que tu sois,
Nous sommes égorgés,
Ça n ‘a aucune importance,
De savoir ce que tu panses,
Ça n ‘a aucune importance,
De savoir ce que tu panses,

Juste toi et moi,
Juste toi et moi,

Juste toi et moi,
Juste toi, moi, toi, elle, moi,

Juste toi et moi,
Juste toi et moi,

Juste toi moi,
Toi, moi, elle et moi,

Juste toi et moi,
Juste toi et moi,

Juste toi et moi,
Juste toi et moi,
Comme pour la première fois.

The great change

Do you think that the good folks will change now,
La lumiere, et la douceur de l'air,
Do you feel how the good folks will change now,
La lumiere, et la douceur de l'air,

You feel how the good folks will change now,
La lumiere, et la douceur de l'air,
You feel how the good folks will change now,
La lumiere, et la douceur de l'air,
No, no.

Alcohol

Serene,
Stuck, I am serene,
A kind of beast or, I'll achieve,
I cant stop my subsonic speed,
Well I cant expire,
Corine lips,

I am an alcoholic,

I hope you understand me,
I wish you'd understand,

Stuck, serene,
I rejoice, I am naive
A kind of beast or, I'll achieve,
It's really complicated,
It's really complicated,

I hope you understand me,
I wish you'd understand,

I hope you understand me,
I wish you'd understand,

Voici.

Misbehave

Put your dress on it's funeral,
Just smile on,
I could remember it all,
Like yours,
They like yours,

Fallen angels fear too,
And so falling,
Falling with they wish you could,

I will be the one that force you on,
And they would force you on,

Time is your smile,
You remember it all,
You know they lie,
You know you won't die,
Just feeling alright,

Put your black dress on it's funeral,
The time has come,
I will be dressed like you,
They will be dressed like you,

Time is your smile,
Now is your time,

I will force like.

Douce

La douceur de ton absence.

J'aime te voir te dire que le passé nous passera,
A te voir regarder le ciel et te dire que ça passera,
Il dit que les mots sans voix sont entendus,
La collision de tes pensées ne veut rien et ne vaut plus,

Imagine des mots meilleurs,
Ce ne peut être que par goût de ces ailleurs.

Defeat us and release,
Slay and release us.

Je vis ta vie au travers de toi,
Comme tes vies je meurs a chaque fois,
Imagine des morts meilleures,
Ce ne peut être que par gout de tes ailleurs,

Defeat us and release,
Slay and release us.

Peau

Mais toi s'il te plait, aide moi,
Lis moi quelques pages et dis moi,
Si ça fait vraiment peur,
Si ça fait vraiment peur,

Et dans la chambre sans toi,
Les rideaux bougent,
Et ça me fait peur,
Si ça fait vraiment peur,
D’être mieux sans toi,
Au secours, j'ai peur,

Dans le noir mes doigts,
Cherchent encore,
Un peu de ta chaleur,

Viens près de moi, j'ai peur,
Viens près de moi, je pleure.

Bleu roi

Des milliers,
Et n'était que deux,
Acheminant leur silence recueilli,
Malgré la nuit tapageuse,
Quelques bouts de bois,
Au fond du ciel,
Faisaient forme chaleureuse,
Le coeur travestissant,
Le moindre amas d'ombre,
Pour de cruels devenus doux,
Pour la tranquillité de leurs ventres,
Déchirés de tout coté,
Par chaque vent,
Contrariant,
Bientôt leur plaies âpres et fumantes,
Devint glaise,
Devint bleu et or,
Et leurs peaux reconquièrent doucement,
Le ciel et le soleil,
Et le temps glacial de ton absence,
Dans les moments d'attention et la rocaille,

L'esprit en espace plus sombre,
Et eux, plus ombre que l'ombre,
D'un noir sans teinte et sans éclat,
Dans les filets de larges néants,
Le coeur travestissant,
Qui faisait de tes formes chaleureuses,
Et les cruels de devenir doux,
Pour la tranquillité de la forme,
Ils déchiffrent et déchirent de tout coté,
Comme le font par moment,
Et le temps dans la nuit,
Qui se compte,
Du bout de tes doigts je décompte,
Ils étaient deux, non plus déjà,
Disparaissant sous la neige noire,
Et un peu de bleu et or qui brille peu,
Dans les coins retirés de ton absence.

La seconde,
Qui renferme l'éternité,
Qui renferme la seconde,
Qui renferme l'éternité.

Frayeur

C 'est le blak d 'aout total
et moi du même nom,
décidons avec les autre
d 'esquiver la frayeur.

Alors qu 'il katerpille,
de son membre traktopalle,
il marche et rageant croix,
le plaisir de la plage.

C 'est le blak d 'aout petral,
air ka du même nom,
sur le carrefour etoile,
des fiankres blak on blan.

Moto

J 'ai vu un motard,
Plus petit que certains.
Autres mes jambes il est passé,
A toute allure, je lui ai dit.

Mais avant qu'il revienne,
Il est allé se vautrer,
Dans l 'herbe verte du lit
D'un faux fiacre à fleurs.

Il a ri et rimé
Avec le blak-out fracas,
Sur le bitume fractal
Du pare-ekume, à mon genou.
Étreinte éreintée dans une onde sismique,
D'un pied je rattrape mon genou,
Mais sur l'estal, il se pose.

Cultive

Je cultive les vingt quatre heures
onde deux quatre
du champs , de mars a octobre
et rouge macaque.

Parcours des ombres badantes
hemiplagiaques

La nuit

J'ai cash comme putain,
Toute la nuit sur le,
Trottoir,
Et je rédige dans l'urgence,
Mon constat, amiable.

Diligences s'entrechoquent a ma vue,
"C'est deux cent sans la bouche,
et deux sans à l 'oral",
en réthoriquant, bla.

J 'ouvre la portière cuir noir luxe,
Et m'engouffre ou engouffre automatique
Le billet et le canon de quarante,
D'un cul sec à coup sur.

F&L

Nus sous les plumes,
F&L sont:
Fabien et Laurent.
Ils regardent la lune,
Dans un lit (de torrent).

L'un pour l 'autre, Laurent,
Tel un rock haut, dans un film,
Kodak et admire,
La brillante pistonnade,
Des fusées en puissance.

Dépassant les profondes,
Roses rugueuses,
Ou s'abiment,
Avant de vider, raies larguées,
Sur le gris du cratère.

Lunatiques en un bon,
Ils s 'électro-percutent.

La nuit

Jour ou jamais ä Soddom
D 'ou ,droit sur ma fusee
Je rejoins en orbite
La planète kratere.

De dalles kananeennes,
Dues,dites,détruites,
Aux odeurs soufriers
Il reste sous dit.

Soddom senteur ,orifique,
Ville vierge lointaine,
je jouis et over bonde
la galaxie rektum
Blak total et non rouge,
des atmospheres vascillantes muk je m 'abandonne
sur la planete Soddom.

Minerve

There is nothing you can deal without,
The burden of choice,
That have brought us straight ahead,
And hung on,

Who hurt it really,
Beyond me,
You are feeding up our minds,
When you flatter,

There is nothing you can call,
And throw,
The dreams away,
That's all we,

Thought that you could slay,
Nothing just nothing,
You keep spitting on me,
But you are spitting on flames,

This high treason is my treasure,
War war,
Delusion of a delusion,
So what,

There is nothing you can convert,
Set the alarm,
The big dawn have failed,
Being normal,

This is nothing you can deal without,
succeeding cheering me on,
You are the queen of a devil,
Of your soul,

This is my treasure your high treason,
War war,
The illusion of a division,
So what,

Is this all what you got ?
Show me all what you got.

Charcles

Look at yourself you are smiling,
Now I could remember it all,
My hours felt like years,
My days felt like years,

Fallen angels fear too, and so failing,
Falling with they wish you could,
But our faith was yours,
And mine felt like yours,

Look around myselves,
But I can see it all,
Coming toward yourselves
Sorrow is what happens,

Time is your smile and you are smiling,
You remember it all,
You know they lie,
You know you wont die,

Look around myselves,
You can see me and all,
Coming around yourselves
Sorrow is what happens,

Look around myselves,
You can see me and all,
Coming around yourselves
Sorrow is what happens.

Balafre, Sophie

Je demande sans te demander,
D'où t'es venu ce désir de contrôler,
De tuer la plus ou moins belle et tu muselles,
Mes pensées te doivent de panser,
Mes cicatrices seront belles,

Loin de toi, je ronge mes laisses,
Ça t'occupes de délaisser,
Passer son temps à se marier,
Les maux masqués par tes aboies,
Aboyer,

Je pense au passé et je panse,
Et je balafre tes balafres,
Tes fantasmes sont mes idées,
Tes fantasmes sont mes idées,

Passer son temps à se marier,
Les mots masqués par tes aboies, et je bois,
Je pense au passé que tu panses,
La balafre des balafres,
Chien,

Un jour,
Je veux exprimer plus clairement,
Communiquer,
Comment aimer,

Ces derniers temps,
Ce que tu ressens, ce que tu as pu faire,
C'est avec toi, réaliser,
Les projets que nous avions fait,

Je pense au passé et je pense,
Tes balafres sont mes balafres,
Nos cicatrices seront belles,
Nos cicatrices seront belles,

Et moi je pense au passé et je pense,
Tes balafres sont mes balafres,
Et nos cicatrices seront belles,
Tes balafres sont mes balafres,

Passer son temps à se marier,
Les mots masqués par tes aboies,
Et moi je pense au passé et je pense,
Tes balafres sont mes balafres,

Et nos cicatrices seront belles,
Tes balafres sont mes balafres.

Friends

Nothing last forever,
We don't care we will be together,
And so we will last for all,
That's all what we want,

And we will dance all together,
As far as you will be alone,
We will dance forever,
That's all what we want,

Nothing last forever,
We don't care we will be together,
And so all and all,
That's all how it will end,

And we will dance forever,
That's all what we are,
We will dance forever,
That's all what we want.

Constance

Law can you, sublime all,
There is nothing left behind,
Owe me the gods,
Slowing the motion,
In the space forward,
Where you, have always been so kind,

Lord can you, sublime all,
There is nothing left behind,
Owe me the gods,
Slowing the motion,
The days forward,
In the future,
You have always been so smiling.

La seconde, qui renferme l'éternité,
Qui renferme, la seconde.

Chien

Tu m'uses tellement,
Quand tu muselles,
Quand tu passes ton temps,
A être cruelle,

Je n'ai que faire,
De ce sentiment,
Quand tu passes ton temps,
A te faire la belle,

I don't give a clue,
As soon as you awake,
There is no one else to trust,
As I know,

You'll do it,
I don't give a clue,
There is someone else to trust,
As far as I know,

As I know,
You'll do it,

Tu m'uses tellement,
Quand tu muselles,
Quand tu passes ton temps,
A être cruelle,

Je n'ai que faire,
De ce sentiment,
Quand tu passes ton temps,
A te faire la belle,

Couche toi a coté de moi,
Et tu verras,
Lèves toi, couches toi,
Lèves toi, relèves toi,

Manges, tu manges,
Tu déranges, tu déranges,
Dors dehors, tu dors dehors,
Tu mords, t'es mort,
T'as peur.

Burglars

C'est le blak d 'août total,
Erica du même nom,
Nous décidons avec les autres,
D'esquiver la frayeur,

Alors qu'il katerpille,
De son membre traktopalle,
Il marche et rage en croix,
Rage en croix,
Rage en croix,

C'est le blak d' août total,
Erica du même nom,
Décidons avec les autres,
D'esquiver la frayeur,

Alors qu'il katerpille,
De son membre traktopalle,
Il marche et rage en croix,
le plaisir de la plage,

Nous esquivons la frayeur,
C'est le blak d' août total,
Et moi du même nom,
Décidons avec les autres,
D'esquiver la frayeur,
Vue de la terre avec leur fille,
Novembre les rend pâle,
Il marchent et ragent en croix,
Le plaisir de leurs ages,

Ne poses pas de questions,
Tu vas passer pour un con,
Ne poses pas de questions,
Sur les tables vernies,
Tu vas passer pour un con ça c'est sur,
T'es verni,

Je n'aime pas le dire mais,
Quand je regarde je vois,
Et, tout ce que tu crois,
S'envole avec le temps,

Et tout ce que tu,
Quand tu dis que tu n'aimes pas,
La constance,
De ta méfiance,

There is nothing else you could,
As far as i know,
As soon as I know,
Can you touch,
And sleep with someone else,
De ta méfiance,

Alors loin de toi je ronge mes laisses,
Quand ça t'occupes de délaisser,
et moi, je délaisse.

Serial

I feed my night with your dreams,
Slightly we go, slightly we go,
Way better than your best wishes,

My sister grows on your knees,
Soon you will know, soon you will know,
Angels have been faking their wings

I feed my pain with your feelings,
You go with the flow, we go with the flow,
But, I am the worst of your dreams,
I am watching you from your window,

You will never be kind again.

Dominate

I think I saw you,
Dancing in this Club,
By last week,
You were so dark,
You dominate,
Beautiful you,
There was every,
I feel so close to you,
Don’t go now,Finish your,
I feel dirty,
Your brain as a gift,
And now it’s all mine since,
I don’t wear a skirt when you saw me,
skating in the streets,
And now you are all mine.

Bloody Monday

We love and love is beauty,
Hang on, You are like noone,
Say my name, I don’t hear you,
You’ re up to blame, You’ re up to blame,
Can’ t see my Dear,
They all throw dust,
Spread lies,
But we’ ll raise life and control,
Oh you like to control,
Oh can’ t you see us,
There’ s nothing to come,
And now there’ s nothing we can share,
I’ ve always pretended, beeing you,
But I can, live without you,
You like playing beautiful,
All was made out of gold,
You were made out of gold,
It’s like new and reborn,
Oh can’t you see more,
There’ s nothing to come,
And now there’ s nothing we can share,
Stop to be,
The hell of you,
I can see through all,
But not through you,
You dive slowly.

You know

Apatride, we didn’t care,
Like scams and dirty shoes,
All of a sudden, also realized,
Keep quiet, calm down,

All those faking lords,
Think you’re blessing,
All those faking lords,
Think you’re blessing,

I don’t fake and give a shit,
Hold on twice,
There’s nothing to come,
Think they’re blessing,

All those faking lords,
Think you’ re blessing,
All those faking lords,
Think you’re blessing,

Raise you arms,
Remember the past,
Realities,
As I know,

Raise you arms,
Kill the past,
Real it is,
You know.

All faking lords,
Think you’re blessing,